Chargement...

'

Innovation et économie sociale

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque at eros ex feugiat tristique eget a dui. Vestibulum auctor vehicula lectus non rhon.

Le Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec est associé à l’organisme de liaison et transfert en innovation sociale, Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS), pour l’animation de l’Antenne Régionale Centre-du-Québec (ARCQ).

L’ARCQ vise à réunir les différents acteurs et chercheurs, intéressés par l’économie sociale, afin de repérer, d’inventorier, d’éclairer et de systématiser les innovations en vue d’en favoriser la diffusion et l’appropriation.

Le travail de l’ARCQ s’articule autour de trois types d’intervention : la liaison, la veille et le transfert.

L’ARCQ a pour principaux objectifs:

  • De développer des produits favorisant la liaison, la veille et le transfert des pratiques et des connaissance
  • De construire ensemble de nouvelles connaissances et à les appliquer en vue de résoudre des problèmes liés au développement des territoires;
  • De favoriser le démarrage de nouveaux projets de recherche de même que la diffusion et le transfert des résultats.

Innovation sociale… De quoi parle-t-on ?

L’innovation sociale est un processus dynamique et interactif qui consiste à créer de nouvelles réponses à des besoins. Les innovations sociales touchent plusieurs aspects, par exemple un produit, un service, un mode de gestion ou d’organisation.

Selon le Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES), une innovation sociale est une intervention initiée par des acteurs sociaux pour répondre à une aspiration, subvenir à un besoin, apporter une solution ou profiter d’une opportunité d’action afin de modifier des relations sociales, de transformer un cadre d’action ou de proposer de nouvelles orientations culturelles afin d’améliorer la qualité et les conditions de vie de la collectivité.

Pour l’ARCQ, les connaissances issues des innovations sociales peuvent émaner de la recherche et/ou de la pratique. Le transfert de ces connaissances constitue un processus interactif où les divers acteurs peuvent être tour à tour producteurs de connaissances (scientifiques et empiriques) et utilisateurs. Il n’y a pas de hiérarchie entre les différents types de connaissances puisqu’ils sont en dialogue et s’enrichissent mutuellement. Dans cette perspective, on peut réaliser un transfert bilatéral entre praticiens et chercheurs.

Transfert… De quoi parle-t-on?

Pour en savoir plus...