Chargement...

'

MRC de Drummond

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Quisque at eros ex feugiat tristique eget a dui. Vestibulum auctor vehicula lectus non rhon.

Caractéristiques des entreprises d'économie sociale

Cadre de réalisation

L’ensemble des entreprises d’économie sociale répertoriées a été invité à participer à l’enquête. Les résultats présentés ont été obtenus auprès de 27 entreprises (données 2014-2015). Le nombre de répondants ainsi que les limites méthodologiques donnent un degré de précision permettant de tracer les tendances globales caractérisant le secteur. Aussi, les moyennes sont accompagnées des médianes. Le secteur de l’économie sociale étant composé d’entreprises de tailles différenciées, la précision de la médiane complète et recadre la moyenne puisqu’il s’agit d’une mesure de tendance centrale précisant la valeur occupant la position centrale d’une série numérique (50 % des valeurs observées sont donc inférieures à la médiane), ce qui la distingue de la valeur moyenne qui correspond à la moyenne arithmétique de l’ensemble. La médiane permet donc d’atténuer l’effet des valeurs extrêmes, soit l’effet des valeurs les plus basses et celui des valeurs les plus élevées.

Les faits saillants

On dénombre 70 entreprises soit 28 % de la région du Centre-du-Québec (poids relatif à 67 %).

  • 62 % sont des associations (OSBL), 37 % des coopératives et 1 % des mutuelles, gérées par des conseils d’administration majoritairement paritaires. Au nombre des coopératives, on retrouve principalement des coopératives de consommateurs du secteur de l’habitation.
  • Les entreprises ont en moyenne 24 années d’existence. La plus vieille ayant été créée en 1940 et la plus jeune en 2015.

On compte en moyenne 62 emplois (tous types) par entreprise (médiane 53). La généralisation à l’ensemble permet d’estimer à 2 306 emplois pour la MRC*.

  • La masse salariale moyenne est de 342 300 $ (médiane 400 000 $).
  • Les postes de direction sont occupés par des femmes à 75 % et 31 % ont moins de 35 ans. Plus de la moitié (61 %) des gestionnaires possèdent une scolarité de niveau universitaire et 39 % un diplôme collégial. Le taux horaire des postes de gestionnaires est de 26,69 $ l’heure (médiane 27,50 $).
  • Les postes hors directions sont majoritairement occupés par des femmes à 91 % et 32 % ont moins de 35 ans. Le taux horaire moyen est de 18,71 $ l’heure (médiane 17,50 $).

Les revenus générés sont en moyenne de 1 350 000 $ (médiane 1 750 000 $).

  • 54 % des entreprises ont vu leur revenu augmenter au cours des dernières années.
  • Un pourcentage significatif (68 %; médiane 95 %) des entreprises génèrent des revenus autonomes (vente de biens ou services).

La totalité des entreprises qualifie avoir un impact dans leur communauté soit pour :

  • L’amélioration du cadre de vie (produits ou services de proximité, démocratisation de l’offre culturelle, sportive ou de loisirs, etc.).
  • L’amélioration de la qualité de vie (logement, transport, ressourcerie, aide à domicile, services de santé, etc.).
  • Le développement de la main-d’oeuvre (création d’emplois, lutte contre le travail au noir, intégration professionnelle, etc.).
  • La participation à la cohésion sociale et à la revitalisation des collectivités (action citoyenne, ancrage local, réduction de l’exode, levier économique et social, etc.).

Leurs perspectives de développement sont :

  • Nouveaux produits et services
  • Acquisition d’équipement et bâtiments, agrandissement de bâtiments

Leurs principaux défis sont :

  • Financement : outils adaptés – liquidité — consolidation
  • Main-d’oeuvre : recrutement, notamment pour les postes saisonniers — rétention – relève
  • Gouvernance

Les services souhaités par les gestionnaires sont :

  • Recherche et développement (produits et financement)
  • Mentorat, communauté de pratique, outils de gestion, formation
  • Promotion, marketing, utilisation des médias sociaux, virage numérique
  • Coaching en gestion des ressources humaines et financières
  • Nouvelles pratiques d’affaires
  • Accompagnement pour établir le coût de revient

* Tenant compte du nombre de répondants, des limites méthodologiques et de certaines caractéristiques sectorielles, l’estimation (extrapolation)
locale a été réalisée à partir des données régionales.